Mobilizh

Breizh ALEC a répondu à l’appel à programmes CEE et mobilité en déposant une candidature pour le programme mobilizh.

Pour notre santé, pour notre portefeuille, pour notre bien-être au quotidien, pour le climat d’aujourd’hui et demain, nous pouvons changer nos manières de nous déplacer ! 

Mobilizh conseillerait et accompagnerait les acteurs des territoires ruraux, périurbains et urbains pour changer de manière durable nos pratiques de mobilité.

Le porteur du programme a l’habitude de conseiller le grand public, de sensibiliser aux enjeux énergétiques et climatiques, de travailler avec la diversité des acteurs des territoires. De par leurs statuts et modes de gouvernances, les ALEC qui composent Breizh ALEC travaillent en collaboration avec les collectivités locales, les acteurs institutionnels, les entreprises, les associations, les bailleurs sociaux, les copropriétés…

Sur le terrain nous voyons des publics de plus en plus conscients des enjeux environnementaux et sanitaires, mais perdus quant aux manières de changer. Les véhicules « alternatifs » se multiplient, mais les particuliers ont du mal à savoir si l’un d’entre eux serait réellement adaptés à leurs usages. Le covoiturage de longue distance se développe, mais aux heures des déplacements domicile-travail, il n’y a encore en moyenne qu’1,03 passager par véhicule. Les envies de se déplacer à vélo sont de plus en plus nombreuses mais se trouvent freinées par des difficultés d’intermodalité, des portions non sécurisées, des logements non adaptés. Certaines entreprises ont pris conscience des enjeux mais elles sont encore rares à avoir développé des plans de mobilité qui font évoluer les pratiques RH.

Mobilizh s’appuierait sur des permanences gratuites de conseil indépendant en direction des particuliers

Mobilizh développerait des plans de mobilité, organiserait des espaces de concertation productifs, mettrait à profit les compétences de Breizh ALEC pour travailler avec d’autres acteurs du territoire (associations, artistes, chercheurs, informaticiens…) pour développer des outils qui donnent envie de changer ! Quelques exemples d’outils que nous savons pouvoir être utiles : conférences gesticulées, escape games, nudges, théâtres forums, applications numériques ouvertes, etc.

Avec le concours d’informaticiens travaillant pour des logiciels libres, mobilizh s’attachera à interfacer les outils numériques existants (publics et privés) sur la mobilité (covoiturage, transport en commun, itinéraires vélo…) pour en faciliter leur appropriation et leur utilisation.

Nous savons que c’est en lien avec les territoires et leurs acteurs que les pratiques de changement s’opèrent. Mobilizh commencerait par ancrer son travail sur sept territoires bretons, pour travailler au plus proche du terrain. Il intègrerait aussi une dimension de diffusion, pour que les autres territoires puissent facilement s’en emparer.

Si notre programme est lauréat, nous nous attacherons à travailler avec l’ensemble des acteurs de la mobilité et ceux qui souhaitent tisser des liens avec ce domaine : n’hésitez pas à prendre contact avec nous !